17/09/2012

Comines : Inauguration du service d'accueil de jour pour adultes "Le Village"

 

IMG_1599 (Copier).JPGUne foule énorme s’est rendue ce vendredi soir dans l’avenue François Geuten pour l’inauguration officielle du nouveau centre d’hébergement « Le Village » cher à Marie-Eve Desbuquoit.

De nombreuses personnalités politiques, élus comme candidats, et surtout de nombreux photographes se sont déplacés pour participer à cet évènement.

Initialement annoncée, la Ministre de la Santé, de l’action sociale et de l’égalité des chances, Madame Eliane Tillieux s’est finalement excusée et c’est Madame Fatima Ahallouch qui l’a représentée et lu son discours "Il s’agissait, bien entendu, de répondre  aux besoins d’espaces, je dirais, vitaux liés à l’évolution de la population accueillie et hébergée et du personnel d’encadrement.

Mais je m’attacherai plutôt à mettre en évidence la philosophie selon laquelle les travaux se sont déroulés. En effet, ils s’inscrivent harmonieusement dans le projet de service qui vise à une approche individualisée de la personne accueillie ou hébergée, au respect de son projet de vie tout en lui octroyant un confort matériel adapté, veillant au respect  de l’intimité et permettant d’offrir aux usagers des espaces individuels. Il s’agit bien de faire en sorte que les bénéficiaires se sentent comme chez eux, mais aussi de leur offrir une vie sociale, des activités variées au travers de diverses formes d’ateliers, de s’ouvrir à la communauté et à ses habitants".


IMG_1530 (Copier).JPG

Monsieur le Bourgmestre a ensuite pris la parole tout comme Monsieur Bernard Dubois, Président du Conseil d’administration de l’asbl « Le Village ».

Et c’est une Marie-Eve Desbuquoit avec la voix tremblante qui terminait sur un discours rempli d’émotion "Ne nous leurrons pas, si la détermination et le courage sont importants, l’argent reste le nerf de la guerre. Ce nouveau centre que nous inaugurons aujourd’hui n’échappe pas à la règle et, contrairement au projet précédents, il n’a bénéficié que de très peu de subsides qui se résume à une aide du C.R.A.C. de 420.000 € pour un investissement total de près de 800.000 €. Nous avons donc dû puiser dans nos fonds propres, contracter un prêt et compter sur l’aide généreuse de nos donateurs, donateurs que je tiens à remercier très chaleureusement et très sincèrement pour leur soutien. Le fait que ce centre existe aujourd’hui, c’est principalement grâce à vous, à votre confiance" et elle finira par remercier son équipe :" L’atmosphère chaleureuse et familiale nécessaire à tout épanouissement et au mieux vivre que vous trouverez chez nous, nous la devons à une équipe dévouée, mon équipe, une équipe pleine d’attention, faisant preuve d’affection et de tendresse envers ceux dont elle s’occupe, une équipe aux nombreuses compétences, qui ne regarde pas aux heures prestées mais qui sait prendre le temps nécessaire, qui est présente pour le bien-être de nos usagers, une équipe que je tiens à remercier et à mettre en évidence aujourd’hui. Pour paraphraser une réplique du célèbre film « Forrest Gump », je dirais que Le Village « est comme une boîte de chocolats : quand on l’ouvre, on ne sait jamais ce qu’on va y trouver … mais tout y est délicieux ! ». Dans notre boîte à nous, dans ce magnifique écrin qu’est notre nouveau cadre de vie, on trouve des personnes différentes mais oh combien délicieuses, qui gagnent à être connues et découvertes … chacune a une saveur différente, chacune est une pièce du grand puzzle de la vie …"

IMG_1593 (Copier).JPG

Après les différents discours, une plaque à l’effigie du centre a été dévoilée. Ce sont ensuite les résidents et les éducateurs qui ont pris le relai pour un flashmob sur les airs de Waka-waka, « Misseur Tombola » et autre Alexandrie-Alexandra. Le public a ensuite été invité à les rejoindre pour danser une seconde fois.

Tout le monde s’est ensuite rendu dans les locaux pour prendre le verre de l’amitié. Félicitations à Marie-Eve Desbuquoit et à toute son équipe pour ce magnifique projet !

Voici quelques photos de l’évènement. Vous retrouverez également l’intégralité du discours de Marie-Eve Desbuquoit ainsi que celui de Madame Fatima Ahallouch qui représentait la ministre. Nous avons filmé le flashmob, la vidéo est en cours de traitement.

Franck Clarion.

Discours de Madame la Ministre de la Santé, de l’action sociale et de l’égalité des chances, Madame Eliane Tillieux lu par Madame Fatima Ahallouch 

Monsieur le Bourgmestre,

Monsieur le Président du conseil d’administration, 

Madame l’Administratrice générale, 

Monsieur la Directrice 

Mesdames et Messieurs les Membres du conseil d’administration, 

Mesdames et Messieurs les Membres du personnel, 

Mesdames Messieurs, 

Chers  Amis, 

Madame Eliane TILLIEUX vous remercie pour votre aimable invitation et m’a demandé de l’excuser et de la représenter ce soir.

Je suis heureuse d’être parmi vous et de participer  ainsi à cette inauguration au  sein d’une région qui m’est chère.

Je ne referai pas l’historique de l’évolution du service ni de ses infrastructures, qui nous conduit aujourd’hui à l’inauguration.

Il s’agissait, bien entendu, de répondre  aux besoins d’espaces, je dirais, vitaux liés à l’évolution de la population accueillie et hébergée et du personnel d’encadrement.

Mais je m’attacherai plutôt à mettre en évidence la philosophie selon laquelle les travaux se sont déroulés.

En effet, ils s’inscrivent harmonieusement dans le projet de service qui vise à une approche individualisée de la personne accueillie ou hébergée, au respect de son projet de vie tout en lui octroyant un confort matériel adapté, veillant au respect  de l’intimité et permettant d’offrir aux usagers des espaces individuels.

Il s’agit bien de faire en sorte que les bénéficiaires se sentent comme chez eux, mais aussi de leur offrir une vie sociale, des activités variées au travers de diverses formes d’ateliers, de s’ouvrir à la communauté et à ses habitants.

En effet, l’implantation géographique de votre structure permet d’offrir à vos usagers un panel très large de possibilités de socialisation.

Il faut se féliciter, vous féliciter, pour la volonté marquée d’intégration dans les activités sportives et culturelles de la ville de Comines (exemple : participation d’un usager dans une troupe de théâtre, intégration d’un bénéficiaire dans le club des cyclos de la ville,….).

Il me plait encore de souligner que votre projet repose  sur des valeurs fortes, telles que l’autonomie, le respect de l’identité  et la dignité humaine que je partage pleinement. 

La personne est considérée comme sujet, quel que soit son handicap, elle a des attentes, des besoins, des désirs qui méritent d’être écoutés et respectés.

Elle a des compétences et des capacités qui méritent d’être conservées et développées.

Bref, elle est l’actrice de sa vie, le moteur de son projet.

Il faut pouvoir adapter les prestations offertes aux besoins spécifiques, notamment pour pouvoir assurer aux personnes vieillissantes les soins parfois particuliers.

Dans ce but, il faut pouvoir adapter les prestations offertes  aux besoins spécifiques des personnes.

Justement,  cela s’inscrit dans le cadre du contrat de gestion, initié par Eliane TILLIEUX, dans un note de politique générale déposée fin novembre 2011 au Gouvernement wallon.

Il faut souligner que le contrat de gestion a été élaboré en assurant la participation de tous les acteurs :

les personnes handicapées et leurs familles,

les organisations syndicales et patronales, le personnel de l’AWIPH, 

Signé en juin entre le Gouvernement wallon et l’AWIPH, il comporte 4 axes  stratégiques, dont  ici et aujourd’hui, je ne retiendrai  que 2.

Le premier consiste en la mise en place d’un continuum de prestations et d’un soutien personnalisé aux personnes en situation de handicap.

Disposer du bon service, au bon moment et au bon endroit… tel est le défi à relever pour l’ensemble des personnes en situation de handicap en Wallonie.

Assurer la mise à disposition, aux moments clés, des aménagements raisonnables, des aides techniques, de l’aide humaine spécialisée, ou non dans, le milieu de vie de la personne, dans son environnement professionnel ou de formation,  et ce  en adéquation avec ses besoins et son projet de vie.

Le second axe vise à assurer une qualité accrue des prestations.

En effet, il convient :

- de promouvoir  la qualité dans les services;

- de mettre en place un système de gestion des plaintes plus performant;

- de reconfigurer le paysage des services en simplifiant les démarches administratives, en favorisant les partenariats inter-services  par  la mise en commun de ressources et en réformant leur mode de subventionnement.

Enfin, Madame la Ministre souhaitait que  je rappelle la valeur et l’importance des métiers et fonctions pour lesquels il importe d’avoir des qualités de cœur, de solidarité, d’entraide afin d’assurer l’épanouissement et l’émancipation de tous nos concitoyens. Ces fonctions, on ne les assume pas pour soi ou pour l’argent, mais avant tout pour l’Autre, dans le respect des différences et dans l’objectif de tisser une société plus juste, plus solidaire, plus harmonieuse.

Il s’agit là, à travers l’échange d’un regard, de messages dans tous les langages, de la véritable expression de la spécificité et de la dignité humaines.

Qu’elle se développe partout en Wallonie, cela ne peut que nous réjouir.

Je vous remercie de votre attention.

Discours de Madame Marie-Eve Desbuquoit. 

Permettez-moi, tout d’abord, de vous souhaiter, à tous, la bienvenue. C’est un plaisir que de pouvoir vous accueillir, ici, dans notre nouveau centre de jour. Les inaugurations sont toujours des moments symboliques, quoique fugitifs mais chacune d’entre elles est empreinte d’une très forte émotion car c’est l’aboutissement d’un projet voulu, imaginé, attendu avec impatience … 

De nos jours, rien n’est facile et il faut faire preuve de beaucoup de volonté, de détermination, de force, de courage, de solidarité et d’entraide pour arriver à construire un projet d’une telle envergure et, surtout, pour le faire aboutir. Comme vous pouvez le remarquer notre nouveau centre jouxte cette magnifique réalisation qu’est le centre d’hébergement, une réalisation qui n’aurait pas été possible sans l’aide de notre société de logements locale,la S.C.R.L. LYSCO, et les subsides dela Région Wallonne. 

Car ne nous leurrons pas, si la détermination et le courage sont importants, l’argent reste le nerf de la guerre. Ce nouveau centre que nous inaugurons aujourd’hui n’échappe pas à la règle et, contrairement au projet précédents, il n’a bénéficié que de très peu de subsides qui se résume à une aide du C.R.A.C. de 420.000 € pour un investissement total de près de  800.000 €. Nous avons donc dû puiser dans nos fonds propres, contracter un prêt et compter sur l’aide généreuse de nos donateurs, donateurs que je tiens à remercier très chaleureusement et très sincèrement pour leur soutien. Le fait que ce centre existe aujourd’hui, c’est principalement grâce à vous, à votre confiance. 

Dans un temps pas encore si lointain, la normalisation et l’adaptation étaient souvent les exigences de l’intégration. On considérait, à l’époque, que c’était à la personne handicapée qu’incombait le plus grand effort d’adaptation. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. C’est l’environnement qui est sollicité pour favoriser l’intégration dans le respect des différences. Et cette citoyenneté du « vivre ensemble » n’est possible que si elle sous-entend : « être comme tout le monde ». D’ailleurs, la position géographique de notre nouveau centre n’est-elle pas un bel exemple ? En effet, nous sommes intégrés au cœur d’une cité d’habitations sociales, au cœur de la ville même ! Nous ne sommes pas isolés, mis à l’écart. Nous sommes des citoyens à part entière, visibles. 

Dans ce nouvel espace plus grand, plus lumineux, les journées du Service d’Accueil de Jour sont cadencées au rythme de diverses activités : atelier d’expression, atelier d’art créatif, du sport, des thérapies individuelles sans oublier des activités de vie commune qui sont très importantes  dans le cadre de nos objectifs de qualité de vie, de communication et de développement psychomoteur. Nos usagers prennent beaucoup de plaisir à fréquenter ces activités qui sont toutes animées par des personnes passionnées par leur travail et qui s’y donnent à fond.

Ces activités sont des moments forts, des moments d’union pour nos usagers, des moments où ils peuvent s’exprimer de manière sensible et authentique. Les tableaux et les autres travaux que vous pouvez admirer aujourd’hui dans nos locaux sont à la hauteur de la beauté intérieure de ces personnes, un peu différentes, qui nous sont confiées. 

L’atmosphère chaleureuse et familiale nécessaire à tout épanouissement et au mieux vivre que vous trouverez chez nous, nous la devons à une équipe dévouée, mon équipe, une équipe pleine d’attention, faisant preuve d’affection et de tendresse envers ceux dont elle s’occupe, une équipe aux nombreuses compétences, qui ne regarde pas aux heures prestées mais qui sait prendre le temps nécessaire, qui est présente pour le bien-être de nos usagers, une équipe que je tiens à remercier et à mettre en évidence aujourd’hui. 

Pour paraphraser une réplique du célèbre film « Forrest Gump », je dirais que Le Village « est comme une boîte de chocolats : quand on l’ouvre, on ne sait jamais ce qu’on va y trouver … mais tout y est délicieux ! ». Dans notre boîte à nous, dans ce magnifique écrin qu’est notre nouveau cadre de vie, on trouve des personnes différentes mais oh combien délicieuses, qui gagnent à être connues et découvertes … chacune a une saveur différente, chacune est une pièce du grand puzzle de la vie … 

En 2013, notre asbl fêtera ses 30 ans d’existence. Et oui, déjà ! Que de chemin parcouru pour arriver jusqu’ici … Que de souvenirs partagés avec vous tous ici, équipe et usagers, depuis 14 ans maintenant que je dirige ce centre. 

Mais je m’en voudrais de ne pas profiter de cette occasion pour adresser mes plus vifs et sincères remerciements à notre Bourgmestre, Gilbert DELEU, initiateur et membre-fondateur du Village pour sa combativité et pour le soutien qu’il nous a toujours apporté, un soutien à nul autre pareil, un soutien déterminant. Merci Monsieur le Bourgmestre ! 

En attendant, je vous invite (à me suivre à l’extérieur afin de) à découvrir le flash mob préparé par nos usagers à votre intention. N’hésitez pas à les rejoindre et à y participer. Ensuite, nous procéderons au dévoilement de la plaque commémorative qui sera suivi du traditionnel verre de l’amitié. Merci à vous !