23/06/2012

Warneton : Inauguration du home « La Châtellenie»

home,« la châtellenie»,inauguration,deleu,personnes agéesCe vendredi matin de nombreuses personnes sont venue assister à l’inauguration du home « La Châtellenie» à Warneton.

Cette cérémonie a tout d’abord débuté par la découpe du ruban tricolore par les autorités et par le Président du CPAS, Monsieur Georges Baelen, et ce, en présence de nombreux Echevins et Conseillers Communaux puis tout le monde s’est retrouvé dans la salle pour quelques discours.

Le Bourgmestre est revenu sur l’importance des enjeux en matière de logement et d’accueil des personnes âgées. « La Ville et le CPAS de Comines-Warneton se sont toujours montrés préoccupés par cette problématique, ce qui se traduit dans les gestes, et non dans les tracts, notamment par la volonté de garder une maison de repos par noyau d’habitat, à savoir une à Comines, une à Warneton et une à Ploegsteert mais aussi par la création de petites maisonnettes destinées aux personnes âgées, situées non loin des dites maisons de repos, ce qui renforçait déjà l’idée de maintenir nos 3 maisons de repos malgré les oppositions de l’époque. Ces petites maisons, il y en a près de 60, construites il y a plus de 15 ans déjà, 40 à Comines, 10 à Warneton t 10 à Ploegsteert. »


home,« la châtellenie»,inauguration,deleu,personnes agées

Gilbert Deleu a également félicité et remercié le personnel du home pour avoir répondu au relogement des résidents durant les travaux.

Puis venait le discours du représentant de la Ministre des Affaires Sociales, Eliane TILLIEUX : « Lors de mes visites, j’ai pris l’habitude, pour bien resituer les initiatives locales dans un contexte global, de présenter les principaux axes de ma politique à l’égard des aînés et plus particulièrement des aînés en perte d’autonomie. Je vous les rappelle brièvement : Mettre en place un cadre adéquat pour une valorisation des aînés comme acteurs essentiels de notre société. Favoriser les conditions d’une bonne qualité de vie le plus longtemps possible à domicile. Lorsque l’autonomie se réduit et que le maintien à domicile atteint ses limites proposer une gamme diversifiée de solutions de qualité en matière d’accueil et d’hébergement. Développer des actions ciblées visant des situations ou des pathologies spécifiques, par exemple les personnes handicapées âgées ou les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ».

Désormais les résidents disposent du confort qu’il leur est dû et le matériel médical est à la pointe de ce qui se fait en la matière.

Après les discours, une plaque commémorative a été dévoilée par Monsieur le Bourgmestre et le représentant de la Ministre.  Venait ensuite le temps de prendre le verre de l’amitié avec les résidents et le personnel.

Vous trouverez sous les photos l'intégralité du discours du Bourgmestre.

Discours de Monsieur le Bourgmestre :

"Monsieur le Représentant de la Ministre des Affaires Sociales, Eliane TILLIEUX,

Monsieur le Président du CPAS,

Madame la Secrétaire du CPAS,

Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Permanent,

Mesdames et Messieurs les Conseillers de l’Action Sociale,

Mesdames et Messieurs les Echevins,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Communaux,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs en vos titres et qualités,

Le logement et l’accueil des personnes âgées dans notre société sont devenus des enjeux importants. La Ville et le CPAS de Comines-Warneton se sont toujours montrés préoccupés par cette problématique, ce qui se traduit dans les gestes, et non dans les tracts,  notamment par la volonté de garder une maison de repos par noyau d’habitat, à savoir une à Comines, une à Warneton et une à Ploegsteert mais aussi par la création de petites maisonnettes destinées aux personnes âgées, situées non loin des dites maisons de repos, ce qui renforçait déjà l’idée de maintenir nos 3 maisons de repos malgré les oppositions de l’époque. Ces petites maisons, il y en a près de 60, construites il y a plus 15 ans déjà ! 40 à Comines – 10 à Warneton et 10 à Ploegsteert. Tout ce qui est relatif aux maisons de repos, à leur gestion s’inscrit sur le long terme. Les programmes sont, en effet, établis sur des périodes de 3 x 8 ans … 24 ans … plus d’une génération ...Si le sujet est hautement important, il n’est pas simple de faire aboutir un dossier relatif à une maison de repos ou à une maison de repos et de soins. Le chemin est long, très long même …

Prenons l’exemple du site de Warneton que nous avons le plaisir d’inaugurer aujourd’hui. L’avant-projet de réhabilitation a été approuvé en 2004 et le projet en 2006 … nous sommes en 2012 …voyez vous-même le temps nécessaire … Comme vous avez également pu vous en rendre compte à l’occasion d’autres inaugurations (celle du nouveau commissariat de police ou du nouvel arsenal), les investissements sont conséquents ! Il a fallu aller chercher des fonds chez les Ministres VIENNE et DONFUT – 1.185.000 € - mais également un subside de 10.494 € dans le cadre de l’U.R.E.B.A., faire le forcing (Mr DERMIEN)

Répondre au relogement des résidents de la Châtellenie durant les travaux était un autre défi. Et je tiens à remercier le personnel de l’avoir relevé. Il en est de même pour le dossier de la maison de repos / maison de repos et de soins de Comines. Le concours d’architectes a eu lieu en 2004 et l’avant-projet de restructuration a été approuvé en 2006. En 2010, une enveloppe de 1.888.150 € a été préservée.

Enfin, le 6 juin 2012, le Conseil du CPAS a approuvé le projet. Je viens d’évoquer Comines mais le site de Ploegsteert n’est pas oublié.  L’espace acquis après de longues formalités permet d’imaginer une infrastructure – projet-pilote en Région Wallonne.

A l’occasion de l’ancrage communal 2012-2013, un projet, en partenariat avec la S.C.R.L. LYSCO, a été introduit. Il vise à créer une résidence-service de 30 logements, à proximité de la maison de repos actuelle, sur des terrains acquis par le CPAS en 2008. Ce concept de résidences-services sociales, souhaité par la Région Wallonne, répond à un besoin de logements équipés et sécurisés pour les personnes en légère perte d’autonomie. Sa construction serait très largement subsidiée - jusqu’à 90 % maximum. Un des grands avantages cette résidence-service social par rapport à une résidence-service « classique », concernera les loyers. Leur montant est comparable à ceux qu’on retrouve dans le logement social : +/- 350 € par mois pour 750 à 800 €, en moyenne, dans le privé. Cette proximité permettrait également de maximiser les services  offerts tels que la délivrance de repas, l’entretien du logement ou du linge personnel.

Comme vous pouvez le constater, si l’inauguration de ce jour est l’aboutissement d’un long parcours, il n’est, au fond, que le début d’un long, très long travail …

Monsieur le représentant de Madame la Ministre des Affaires Sociales, Madame Eliane TILLIEUX, l’idée d’un projet-pilote à Ploegsteert nous intéresse vivement. Comme vous avez pu le constater, nous avons été pilote il y a 15 ans déjà ! Aujourd’hui, le nombre de résidences sociales doivent pouvoir être en augmentation pour pouvoir répondre aux réels besoins de nos aînés dont le nombre ne fera que s’accroître. L’effort déjà fait ne mérite-t-il pas une récompense de la part de la Région Wallonne ?"

Franck Clarion

11:23 Publié dans Comines-Warneton | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |