26/03/2012

Plan catastrophe déclenché samedi à Neuve-Eglise, un exercice grandeur nature

cata.JPGCe samedi à 15h00 le plan catastrophe a été déclenché à l’usine Clarebout Potatoes de Neuve-Eglise.  Bien entendu il s’agissait d’un exercice grandeur nature.

Une simulation de catastrophe avec blessés a été mise sur pied pour permettre aux services concernés de s’entraîner à faire face à un réel accident. C’était aussi l’occasion de constater l’efficacité des services de secours et la coordination de ceux-ci.

La ville de Neuve-Eglise avait été préalablement bouclée pour permettre le bon déroulement des opérations.

Une bonne vingtaine d'acteurs ont également participé à cette intervention pour rendre la manœuvre la plus réelle possible.


Et c’est ainsi que les corps de pompiers d’Heuvelland, Messines, Ploegsteert, Warneton, Comines, Ypres et des services de pompiers venus de France ont pris part à l’exercice.

Les services de Police flamands et francophones mais aussi la protection civile s’étaient placés en des endroits stratégiques pour êtres le plus efficace possible.

Comme la simulation comportait un scénario avec blessés, des dizaines d’ambulances, SMUR et MUG se sont rendus sur place pour soigner et évacuer les blessés. Le réalisme des blessures était impressionnant, on s’y serait cru !

Un poste de secours et un autre de commandement et coordination des secours ont été érigés et le matériel des ambulances et Croix-Rouge était déployé.

La protection civile était venue avec un matériel extrêmement sophistiqué pour la logistique d’intervention.

Pour ce qui est du transport de blessés,  un hélicoptère de la Police et une hélicoptère de l’armée ont été dépêchés sur place.

Le Gouverneur de la Province, Carl Decaluwé , le Bourgmestre d’Heuvelland, Bernard Heens et le Bourgmestre de Messines, Sandie Evrard avaient été invité à venir constater l’efficacité des services.

L’exercice aura duré trois heures et a débuté avec un peu de retard, les pompiers d’Ypres étant aux obsèques de l’un des leurs.

Le patron de l’entreprise, Jan Claerebout nous ont expliqué que 4 fois par an un plan catastrophe est déclenché avec les divers services afin qu’ils connaissent le moindre coin de l’entreprise et qu’en cas d’urgence ils puissent intervenir sans soucis dans un laps de temps très court.

Une façon aussi pour les différents services de secours de rassurer la population environnante. 

13:16 Publié dans Westhoek | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |