14/03/2012

Théâtre Bas-Warneton : Soirée de soutien des percusseaux‏

 

percusseaux.jpgVoici le parcours de ces jeunes plus que jamais engagés pour défendre une cause mondiale et universelle, celle de l’accès à l’eau potable !

A la rentrée 2009, le Centre Culturel et d’autres services associatifs de l’entité se sont regroupés, ont discutés, échangés et créés une Commission « Des eaux et débats » dans le but de faire réfléchir, de susciter les débats, d’agir et de partager autour d’une source de vie essentielle à toute l’humanité, l’EAU.

Lors des journées de lancement du projet « Des eaux et débats », un groupe de jeunes de la MJ s’est retrouvé pour créer une intervention rythmique de rue avec des bouteilles d’eau vide. Suite à cette expérience musicale plus que bougeante, les jeunes initiateurs des percuss’eaux ont émis l’idée d’aller encore plus loin... Sensibiliser les jeunes de toutes les écoles cominoises à la problématique de l’inégale répartition de l’eau sur la planète via diverses animations (jeu des chaises et percussions). Défi réussi !!  Au total, ce sont 180 élèves qui ont été touchés et sensibilisés !!


De par ces animations, un groupe de jeunes ambitieux s’est alors montré motivé pour poursuivre l’aventure rythmique et citoyenne. Séances de percussion, rencontres, actions, réflexions, interventions de rue, sensibilisation, partage et échange interculturel au Burkina Faso en août 2012.

Les jeunes de la MJ ne partent pas en voyage. Ils iront à la rencontre d’une ONG Burkinabaise, BEC (Burkina Education et Culture), échangeront avec de jeunes burkinabés et prendront ainsi conscience des enjeux liés à l’eau dans les pays du Sud et, du Nord.

Le Burkina Faso est un pays sahélien où la problématique de l’accès à l’eau potable pour les populations est une préoccupation majeure. Ainsi, les jeunes belges ont manifesté un intérêt considérable à la mise en place d’un tel projet avec l’Afrique et plus particulièrement le Burkina Faso.

Dès les premières rencontres à la Maison de jeunes, les jeunes du projet ont manifesté leur volonté de réaliser un échange avec de jeunes africains. Ils ressentent le besoin de partager leur expérience de vie avec d’autres jeunes d’origines et de cultures différentes de la leur et ainsi réaliser un échange culturel et linguistique.

10 jeunes burkinabés et 10 jeunes belges croiseront leur regard sur eux-mêmes et sur leurs environnements social et culturel en s’engageant dans un projet d’échange interculturel. Celui-ci porte sur divers aspects :

-confrontation des réalités environnementales de chaque groupe (Nord et Sud) ;

-partage des habitudes quotidiennes de vie ;

-création collective pour sensibiliser la population locale à la problématique mise en avant ;

-Protection de l’environnement via diverses actions (planter des arbres, déplacements à vélo,…).

Merci à Stéphanie Eekhout pour les infos.

13:24 Publié dans Comines-Warneton | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |