22/08/2011

RN58 : Les travaux suspendus ?

 

rn58,route express,travux,réfection

Rappelez-vous, le 14 mars avait débuté la première partie des travaux sur cette même route dans le sens Comines vers Warneton. Après avoir sécurisé les lieux, puis démantelé la route, les entreprises se sont attaquées à la stabilisation de la couche de fond puis ont  coulé une première couche en asphalte.

Le 20 mai, de monstrueuses machines apparaissaient sur la RN 58 afin d’installer le revêtement en béton. Le mercredi 6 juillet démarrait la mise à niveau entre l’ancienne route venant de Wervik et la partie nouvellement finie. Le lendemain l’entreprise RABUCO faisait son apparition pour le traçage et les finitions du bord des routes. Le 14 juillet, la RN58  était de nouveau ouverte à la circulation pour le plus grand bonheur des usagés. Celle-ci avait du être refermée deux fois pour cause d’inondations et avait été réparée immédiatement. Après les congés les travaux de réfection de l’autre voie auraient pu débuter.


Ce matin, nous nous sommes arrêtés le long de RN58 car nous avons aperçu que l’entreprise « TDL Group » empilait sur des camions les énormes blocs de béton qui avaient servi à la construction de la nouvelle berme centrale.

Les congés terminés, les travaux de réfection de la nationale allaient donc reprendre sous peu.

Nous sommes allés à la rencontre des ouvriers présents sur place pour obtenir quelques infos complémentaires. Ces travaux devant êtres réalisés en plusieurs étapes, nous avons voulu savoir où et quand ceux-ci allaient reprendre.

Quel ne fut pas notre étonnement quand l’un des ouvriers nous a appris que les blocs et le reste du matériel allaient êtres emmenés mais pas pour la raison que nous pensions.

En effet, selon les ouvriers, les travaux seraient suspendus par manque de financement ! Si cela se confirme, la question qui se pose est la suivante : est-ce qu’un jour les cominois connaitront la RN58 dans un état que tout bon citoyen de l’entité est en droit d’attendre?

Depuis quelques temps, pas mal d’accidents graves avaient eu lieu sur cette route et l’état du revêtement était souvent mis en cause par la population. La décision de rénover celle-ci avait suscité un vif engouement de la part des habitants qui voyaient en ces travaux la diminution des risques d’accidents.

Quelle déception de savoir que le tronçon qui est en le plus dangereux à cause des nombreux trous et nids de poules ne sera pas rénové dans les délais prévus comme nous aurions pu le croire.

Que faudra t’il qu’il arrive ou que faudra t’il que l’on fasse pour que la seule route express de notre canton soit digne d’une route nationale ? Aurons-nous le droit à des pansements de fortune pour boucher les trous cet hiver ? Chacun sait qu’après un certain temps ceux-ci disparaissent et laissent réapparaître des énormes cratères obligeants les automobilistes à faire du slalom ou à rouler à gauche pour les éviter.

Franck Clarion - Sandy Sutherland