04/04/2011

Le Bizet - Remise du diplôme d'honneur de l'armée française à Julien Redant

IMG_0916-640x480.jpg

Remise de diplôme d’honneur de l’armée française. « Action pour la France » par Monsieur Alexandre Laurent à Monsieur Julien Redant.

Julien Redant est né à Calais pendant « La Grande Guerre »,  le 24 novembre 1918.

Pour Julien le travail, c ‘est dès 1930,…  c’est dès l’âge de 12 ans ! Il va travailler dans une filature bien connue à Armentières, les Établissements Dufour et 8 ans plus tard, en 1938, il s’en va faire son service militaire au 30ème Dragon de la Cavalerie. (Le premier régiment des Dragons date de 1800 et a couvert de gloire Bonaparte en Italie). Deux ans plus tard, pour Julien et son régiment ainsi que ceux de la même classe la guerre est là, meurtrière, très meurtrière.


Un an auparavant, en 1939, le 30ème Dragon est disloqué et ses escadrons vont former les noyaux des :

  • 37e GRDI (1er escadron)
  • 8e GRCA (2e escadron)
  • 44e GRDI (4e escadron)
  • 45e GRDI (3e Escadron)

Le 30e régiment de dragons est recréé le 1er septembre 1950.

Entre temps, c’est l’embuscade dans un petit village du département de l’Aube. Beaucoup de soldats français y perdent la vie. Julien, lui,  est fait prisonnier et c’est le travail obligatoire en Allemagne, dans une menuiserie. Il sera par la suite déplacé dans une petite ferme de Bavière et souvent Julien nous raconte qu’il était un peu comme Fernandel dans « La vache et le prisonnier». Ce sont des soldats russes qui délivreront Julien en 1945. Après 7 ans d’absence, il revient enfin au Bizet et  il vient s’installer en Belgique avec Angèle qu’il épouse le 21 décembre 1945.

Sa carrière s’oriente dans la menuiserie pendant quelques années et de là, il se rend aux établissements Debosque, toujours à Armentières et ce durant 7 années. Il restera à Armentières encore 27 ans mais comme coloriste dans l’entreprise de peinture « Chez Pierreuse »

Aujourd’hui, Julien est le vice-président d’honneur du groupement patriotique « Les poilus de France et amis français »

Toutes nos félicitions à Julien

Louis Vandeskelde / Sandy Sutherland