25/02/2014

Comines (B&F) : 4ème Edition du festival transfrontalier « Passe le Pont ! »

1850_1g.jpgPour la 4ème  édition du festival transfrontalier « Passe le Pont ! », le Nautilys, la Maison de jeunes « Carpe Diem » et le Centre Culturel de Comines Belgique travaillent une nouvelle fois « de concert ».

Au menu de cette 4ème édition, deux soirées concert dans deux salles différentes avec six groupes découvertes qui risquent une nouvelle fois de vous en mettre plein la vue et les oreilles ! Sous le signe de l’électro et du rock avec une touche de world music, cette 4ème édition promet cette année encore d’être riche en musique ! 

Plusieurs groupes de jeunes français et belges seront à l’affiche, de part et d’autre du pont frontière et auront ainsi l’occasion de monter sur scène le temps d’une représentation. 

Vendredi 28 février - Soirée au Nautilys (Rue Kléber Loquet à Comines France) :

  • Max le daron (electro/world)
  • Afro Wild zombies (afro beat)
  • Sonic cloud (rock)

Entrée : 2€


Samedi 1 mars - Soirée au Centre Culturel de Comines-Warneton (Rue des Arts, 2 à Comines Belgique) :  

  • 21 (pop/rock)
  • Ankh’s trouble (pop/rock)
  • Ravaillac (pop/rock)

Entrée : 2€

SONIC CLOUD 

Sonic cloud est un duo composé de Jérèm (batterie) et Kevin (chant/basse/guitare).A n'en pas douter, ces deux-là ont vécu les 90's avec passion et intensité.Ici, le son est abrasif, direct et leurs prestations relèvent d'un rapport brut à la scène. Les influences noise, punk de chez Sub Pop sont passées par là ! Il serait facile de se focaliser sur des groupes comme Nirvana ou Sonic Youth, alors que leur recherche sonore et leurs structures flirtent avec la démarche de Tool ou Deftones. 

Afro Wild Zombies

Depuis Octobre 2007, dix zombies sévissent dans cette formation !
Issus du Jazz, de la musique latine, du rock progressif, de la fanfare… ils se sont découvert une passion commune pour l’Afro-Beat. Ce style musical puisant lui-même ses influences dans les rythmes traditionnels Yoruba, a aujourd’hui ses disciples aux quatre coins du monde.
Afro Wild Zombies s’approprie les couleurs de cette musique festive efficace et engagée. Ils revendiquent un héritage musical métissé et scandent leur message en anglais et en dioulla ...

Le groupe a récemment gagné le prix du public du « Tremplin Golden jazz en Nord » et sera de plus en plus sur la route, ne les ratez pas !

Max le daron

Jeune producteur et Dj bruxellois (Belgique) de 24 ans, Max le Daron tombe dans la musique électronique durant ses études dʼingénieur du son, intrigué à lʼépoque par les sonorités atypiques de TTC et du Label Institubes. Très vite il découvre le baile funk par lʼintermédiaire de mixtapes de Dj Orgasmic et des compilations “Favela Booty Beats” de Daniel Haaksman. Véritable choc, cette découverte déclenchera sa quête perpétuelle de musiques des ghettos du monde entier, tout en gardant un œil sur le réseau traditionnel de la musique électronique.

Son premier EP, Belgica y Mexico Unidos est sorti en juillet 2011 sur le label français B.Yrslf Division, en collaboration avec le mexicain Javier Estrada. En dehors de la production et du deejaying, il collabore aussi avec le blog, label et émission de radio Montréalaise Masala (www.masalacism.com) depuis septembre 2010, où il partage ses dernières trouvailles musicales venues des 4 coins du globe.

RAVAILLAC

Ravaillac est le fruit de la retrouvaille de R² et Kp : deux écorcheurs de la vie, assoiffés de guitare qui rappent la mesure et pleins de poésie vache. Ces deux rossignols se sont rencontrés sur les bancs de D.P.S.R. (groupe indie rock) puis de Margareth Arvell. Leur chemin se recroisent 5 ans plus tard, et forts d'une expérience musicale qui a évolué, Kinour et Kp choisissent de ne pas prendre une sage décision et, sans se poser les bonnes questions, fin 2013, fondent le groupe Ravaillac, l'un apportant ses influences rock, l'autre pop. Saupoudré de rythmique hip hop, Ravaillac propose une musique qui se veut pleine d'images et remplie de couleurs, chaque chanson développant son propre univers souvent inspiré d'ambiances cinématographiques.

21

Un cinquantaine de compositions originales constituent le répertoire de 21. Mêlant des guitares lascives aux textes blasés, le groupe a proposé au travers de 4 albums et de ses différentes formations, des sonorités parfois électro, parfois rock. Aujourd’hui 21 aborde un nouveau virage, plus pop avec un retour aux samples sur scène et agrémenté d’une voix féminine fraîchement arrivée ! Un nouvel album est en préparation et de nouveaux titres seront à découvrir lors de ce live !

ANKH's trouble 

Depuis 2009, la scène rock indépendante belge compte avec Ankh’s Trouble. Ce quatuor belge, originaire de Moucron, déploie un son tout à la fois caressant et pêchu. Les structures pop, mâtinées ici et là de rythmiques « heavy rock », déroulent des mélodies au charme entêtant. Ankh’s Trouble : de l’émotion brute, délivrée d’un seul bloc par la formation guitare-basse-batterie ou distillée par le chant, tour à tour intense, sensuel, énergique, vibrant. Difficile de comparer les Ankh’s Trouble à aucun autre groupe. Leurs influences sont d’ailleurs si variées qu’il serait inutile de leur chercher un point commun. S’il en fallait absolument une référence, disons qu’il y a du « Bloc Party » dans les mélodies punk de « Two faces »…