17/09/2013

Le conseiller Communal Philippe Mouton s'inquiète de remblais dans la zone inondable du Pont Rouge

MD000671.JPGLe Conseiller Communal Ecolo Philippe Mouton nous transmet ce communiqué concernant des remblais dans la zone inondable du Pont Rouge. En voici le contenu.  

"Ce soir du 11 septembre 2013, plusieurs dizaines de monts de terre remplis de pommes de terres ont été déversés au bord d'une prairie inondable en bordure du halage de la Lys à Warneton au lieu dit Pont Rouge en amont de l'entreprise CL Warneton, face au village de Deulémont...


Questions

  1. D'où viennent les remblais remplis de pommes de terre ?
  2. Par qui les terres ont-elles été acheminées dans cet endroit ?
  3. Une demande a-t-elle été faite au Collège Echevinal et si oui, le permis a-t-il été refusé ?
  4. Est-il vrai que des permis ont été refusés à des riverains du Pont Rouge qui voulaient surélever des surfaces de moindre importance et ce avec le souci de protéger tout un chacun de l'aléa inondation ? 

Les prairies concernées sont en aléa de valeur moyenne "orange" dans le plan Pluies wallon.

Le groupe Ecolo demande à ce que les terres apportées soient le plus vite possible retirées et placées dans des lieux autorisés par un permis d'urbanisme.

Le groupe Ecolo demande à ce que des constats de police soient effectués et que des rapports précis soient fournis au Collège Echevinal avec des réponses aux questions posées plus haut.

Au moment où l'intercommunale Ipalle met en oeuvre des moyens coûteux de lutte contre l'inondation, au moment où dans ses plans d'investissement, la ville de Comines-Warneton s'apprête à investir un montant de 500 OOO euros dans la lutte contre les inondations, au moment où les autorités communales sollicitent la région wallonne pour le dragage des bras morts envasés de la Lys, il faut de la cohérence. Le groupe Ecolo estime qu'il est du devoir des administrations compétentes de mettre un terme aux abus de certains particuliers et de mettre en avant l'intérêt commun des citoyens. 

Nous signalons dès aujourd'hui, qu'un point traitant de ce sujet précis sera ajouté par nos soins à l'ordre du jour du prochain Conseil Communal si le Collège ou le Bourgmestre ne le met pas lui-même. 

Philippe Mouton, Conseiller Communal pour le groupe ECOLO."