30/04/2013

Ancien cloître de Messines : Coups de cœur et chasse au(x) trésor(s)

cinema 006 (Copier).jpgLorsque Marc et Véronique ont racheté l’ancien couvent, il n’y avait rien, ou presque, à l’intérieur. Un parfait terrain de jeu pour ces deux amateurs de brocantes.

Patiemment, ils ont meublé, décoré leurs chambres d’hôtes, en fonctionnant, à leur habitude, au coup de cœur. Et, toujours, en « respectant les lieux », en intégrant harmonieusement des éléments qui rappellent la vocation première du lieu. Pour trouver les meubles, pas de précipitation. « On adore chiner », dit Véronique.

Hier, ils étaient d’ailleurs en quête de trouvailles du côté de Warneton. D’autres objets ou meubles proviennent du Lubéron, ou du Nord de la France.


cinema 019 (Copier).jpg

Dans cette chasse au (x) trésor(s), une seule règle: « Il faut que l’objet fasse’tilt’ », explique Véronique. « On ne part pas avec une liste, avec une idée précise de quelque chose à acheter. » Prêts à se laisser séduire par la perle rare. « Par exemple, nous avions vu un portemanteau, qui nous avait beaucoup plus, mais sur le coup, on s’est dit qu’on n’avait pas les moyens. Mais en revenant, 15 jours plus tard, le portemanteau était toujours là. On s’est dit que c’était un signe qu’il était pour nous », rit Véronique.

Une fois les meubles dénichés en brocante, « Marc les restaure ». À ce titre, le deuxième étage du bâtiment, pas encore achevé, tient lieu d’atelier à Marc. On a du mal à le croire, mais il y a sept ans, « on n’a retrouvé qu’un seul meuble dans la maison ».

Objets détournés 

Bricoleur dans l’âme, Marc n’hésite pas non plus à détourner des objets, comme cet encadrement de porte plutôt massif, qui s’est transformé en bibliothèque, ou cette « échelle de pompiers réformée, que j’ai transformée en porte-serviettes ou porte-savon », explique Marc, également pompier en France. À côté des objets chinés, on trouve des œuvres plus contemporaines d’un de leurs amis, l’artiste cominois John Bulteel. Entre la recherche d’antiquités qui leur tapent dans l’œil, et les travaux, qu’ils ont réalisés quasiment tout seuls, pas le temps de souffler...  

Le couvent date de 1920 

Le bâtiment a été bâti en 1920, sur le site d’un couvent plus ancien, détruit par les bombardements pendant la 1ère guerre mondiale, comme la plupart des bâtiments de Messines. Un sort particulièrement dur, que ne connaîtra pas la ville lors de la 2nde guerre mondiale. La raison? En 1914-1918, Hitler, encore caporal, avait été blessé sur le front. Il avait été soigné dans la crypte de l’église, transformée en hôpital de campagne. C’est pour cela que Messines a été épargnée pendant la 2nde guerre mondiale.  

Trois chambres très différentes, de 75 à 95€ 

Pour vous offrir une nuit dans les chambres du cloître Saint Joseph, il vous faudra compter 75 euros pour les chambres Sainte Adèle et Saint Nicolas. Pour profiter de la suite Saint Joseph, avec sa grande salle de bain et son espèce de petite alcôve, cela vous reviendra à 95 euros. Pour toutes les chambres, le petit-déjeuner est inclus dans le prix. 

Notez que si vous séjournez au cloître Saint Joseph plusieurs nuits, il est possible d’avoir un tarif réduit. 

Nuits de noce et touristes anglais 

Vu la place que prend le tourisme de mémoire dans la région de Comines-Warneton, on pourrait s’attendre à ce que nombre de clients de la chambre d’hôtes soient anglais, ou viennent des pays du Commonwealth. Surtout quand on se prépare à commémorer le centenaire de la Grande guerre. « Nous avons eu des Anglais, des Australiens ou des Néo-Zélandais », explique Marc, « qui venaient faire des repérages pour les commémorations ». « Par périodes, nous avons beaucoup de clients anglais », confirme Véronique. 

Cela étant, les Belges sont aussi au rendez-vous. « Ils viennent pour passer un week-end ou assister à un mariage. Il y a beaucoup de salles des fêtes à Comines, donc on en profite ». Il faut dire que le cadre s’y prête. « Nous avons quelques mariés qui viennent dans la suite, pour y passer leur nuit de noces ». J.A.

10:20 Publié dans Westhoek | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |