30/04/2013

A Messines, le bonheur est dans l’ancien cloître

cinema 005.jpgMarc et Véronique ont réhabilité un ancien couvent pour en faire des chambres d’hôtes.  

Dans la « plus petite commune de Belgique », c’est un lieu qui vaut le détour. Depuis sept ans, Marc Casier et Véronique Dieryck ont transformé un ancien couvent en chambres d’hôtes au cachet certain: le « cloître Saint Joseph ». Un petit coin de paradis, à deux pas de l’église Saint-Nicolas.

Ils ont eu la révélation lors d’un séjour dans le Lubéron. De retour en Belgique, ils se mettent à chercher le lieu idéal pour lancer leurs propres chambres d’hôtes. « Nous avons cherché quelque chose dans le Lubéron, mais c’était trop cher, et comme nous travaillons tous les deux dans la région, il nous aurait fallu tout lâcher », explique Véronique. Ils ont donc « délocalisé » leurs recherches dans la région de Messines. « Nous avons visité des vieilles fermes, mais rien ne faisait’tilt’. » Et puis, il y a sept ans, ils ont visité ce couvent, inoccupé depuis plus de trente ans »Mon mari a tout de suite été séduit. Moi, non. » Du moins au début, car « il y avait tout à faire. Dans le bâtiment que nous avons acheté, il n’y avait que des murs et des portes », raconte Marc. Pas question pour autant de chambouler l’édifice. « On n’a rien abattu. Nous avons juste séparé une chambre en deux pour pouvoir faire deux salles de bain. » Les travaux d’aménagement, « à part les sanitaires et l’électricité », ils les font seuls. 3 fois 210m², il y avait du boulot... 


cinema 006.jpgAujourd’hui, tout n’est pas terminé: le deuxième étage reste à aménager. Mais le rez-de-chaussée et le premier étage sont totalement achevés, et aménagés. Un aménagement qui mêle adroitement meubles anciens et objets de décoration rappelant la vocation première du bâtiment (voir ci-contre). Le nom des chambres ne fait pas exception. « La chambre Sainte Adèle  fait référence à la crypte de l’église de Messines, où se trouve son tombeau. La Saint Nicolas porte le même nom que l’église. Et la suite Saint Joseph s’appelle ainsi en référence à la statue qui se trouve dans le jardin, et qu’on peut voir depuis la fenêtre. »

Au rez-de-chaussée, une salle d’accueil, où les visiteurs pourront prendre le petit-déjeuner autour d’une longue table, l’ancienne chapelle, transformée en salon/bureau, où encore la cuisine, d’aspect plutôt moderne et design, malgré les ustensiles anciens accrochés aux murs. À l’étage, les chambres, toutes différentes, meublées dans un style ancien, ainsi qu’un coin « bibliothèque et détente », avec vue sur ce qui est sans aucun conteste un des plus gros atouts du « cloître Saint Joseph »: le jardin du cloître, bordé des arcades typiques de ce type de lieu. On s’imagine facilement y lézarder quand le beau temps est de la partie... À conseiller aux amateurs de calme. J.A.

À NOTER :

Cloître Saint Joseph, rue

de l’Ancien cimetière, 11, à Messines.

057/46.69.90. Mail:

le.cloitre.st.joseph@skynet.be. Site:

www.leclaitrestjoseph.net.

10:11 Publié dans Westhoek | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |