29/03/2013

Semaine du printemps : Conférence « Les apiculteurs face aux insecticides et pesticides »

pesticides 1.jpgCe mercredi une conférence très intéressante était animée par Madame Noa Simon Delso du CARI sur les dangers des pesticides et insecticides pour les abeilles.

Une conférence qui a attiré plus de 45 personnes au sein de la Salle du Conseil Communal. Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour assister à la conférence organisée dans le cadre de la semaine du printemps.

La conférencière a expliqué le problème qu'engendrent les insecticides et pesticides et ce qu’il se passera pour les abeilles si l’on ne change pas les habitudes. 


pesticides3.jpg"Suite à la publication d’un rapport de l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) identifiant des risques élevés des insecticides néonicotinoïdes pour les pollinisateurs, en particulier pour les abeilles, ce point a occupé une place prioritaire dans l’agenda européen en ce début d’année 2013.

L’enjeu est de taille vu que ces pesticides sont couramment utilisés en agriculture, sylviculture et jardinage.

L’EFSA reconnaît les risques pour les pollinisateurs exposés à ces produits par le biais des poussières de semis, du pollen et du nectar contaminés. En outre, le rapport identifie les inconnues : risques d’exposition liés à la persistance des produits dans l’environnement (plus de 2 ans), aux exsudats de plantes, aux doses sublétales à court et à long terme, etc.
Suite à ce rapport de l’EFSA, la Commission a immédiatement proposé aux Etats membres une suspension de deux ans de l’utilisation de ces produits sur les cultures attractives pour les abeilles (colza, tournesol, maïs ...) prenant cours à partir de 1er juillet 2013.

De plus, les graines ne pourront pas être traitées avec ces produits et les usages amateurs seront aussi interdits.
Le 28 janvier 2013, lors du Conseil des ministres de l’Agriculture de l’Union Européenne, l’Espagne, l’Allemagne et la Grande-Bretagne marquaient déjà leur désaccord avec les propositions de la Commission.

Ce sont les représentants de la Commission et des Etats membres en charge de la mise en œuvre de la législation sur les pesticides dans l’UE (Comité permanent sur la sécurité alimentaire et la santé animale) qui prendront la décision finale le 25 février 2013.

pesticides2.jpgLa Coordination européenne a pu se faire entendre lors de la consultation des stakeholders du 7 février. Si les organisations environnementales demandaient à nos côtés d’aller plus loin dans les mesures, les industries phytopharmaceutiques et les semenciers, allaient dans le sens opposé, les agriculteurs également mais avec une position moins marquée".

Notons qu'une question avait été posée lors du Conseil Communal de ce lundi par Melle Alice Leeuwerck (MR). Question à la quelle José Ryckebosh (Action), agriculteur, avait répondu en expliquant que des nouveaux produits moins nocifs font l'objet d'études en France et qu'il y a bon espoir de voir ces nouveaux produits arriver sur le marché très bientôt. D'après le conseiller Action, ce produit réduirait les nuisance de 50% par rapport aux produits actuels. 

Franck Clarion (Merci à J.Tordeur pour les photos)