09/12/2012

Ploegsteert - Le Bizet: A quand des sanctions dans la rue d'Armentières?

danger.jpgPlus les fêtes approchent et plus on se rend compte que la situation est particulièrement dangereuse dans certains endroits de notre entité.

A Ploegsteert, face à l'école, on ne distingue plus les arrêts de bus, les passages piétons, les pistes cyclables, ni même les trottoirs tant les clients du grand magasin d'en face sont incivilisés et ce, sur plusieurs centaines de mètres.

Quelques pas plus loin, la brasserie locale connaît le même problème. Là, le commerçant tente de faire pour un bien en augmentant le nombre de places et même en plaçant quelqu'un pour faire la circulation mais les clients sont ainsi, ils ne respectent rien.

On se retrouve donc avec un incroyable parcours du combattant entre le Aldi et les cycles Menet, soit sur près d'un kilomètre.


Dans Le Bizet, la situation n'est guère plus sécurisante. La traversée du centre ville dans la rue d'Armentière et la rue du Touquet ont des airs de parking à double file. La place du marché, n'en parlons plus, même le rond point est transformé en parking de fortune, on ne respecte rien ni personne, pas même les emplacements pour handicapés. 

A quelques jours des élections, lors du débat No Télé, un auditeur avait soumis ce problème aux candidats, plusieurs pistes avaient même été avancées mais rien n'a changé. Au pire, la police placera une remorque d'affichage préventif mais aucune sanction et encore moins de trace de dépanneuse ou de blocages de roues comme on en retrouve dans des villes voisines telles que Ypres et Menin.

Peut être faudra-t-il que les fêtes de fins d'années se transforment en drame pour une famille de notre région pour qu'enfin les responsables locaux prennent des mesures adéquates.

A l'heure où l'on parle plus en plus de collaboration entre pays voisins, on se demande vraiment quelle raison peut donc empêcher les autorités locales de verbaliser tous ces contrevenants...

Olivier Dezeure