04/11/2012

Comines-Warneton : Les élus Action doivent éviter les absences

gilbert.jpgLors du dernier conseil communal, majorité et minorité à Comines étaient à égalité: 10 élus de chaque côté.
La minorité n’en a toutefois pas beaucoup profité. L’opposition n’a bloqué que le vote sur le  financement d’un hall-relais dans le futur zoning industriel. À l’avenir, Action devra éviter d’avoir des membres absents.
Surtout qu’en janvier, ils ne posséderont plus qu’un seul siège d’avance sur la minorité: 13 contre 12…
Lundi soir, les membres qui composent le conseil communal de Comines depuis janvier 2007 se sont réunis pour l’une des dernières sessions avant de passer la main en janvier prochain aux nouveaux Conseillers communaux.

Dans l’assemblée, il y avait cinq absents. Trois dans la majorité Action, (Marie-Eve Desbuquoit, Géraldine Lheureux-Goudeseune et Jacques Vandermarlière).

Un dans la minorité (Marlène Vaneeckhoutte, membre du M.R.) ainsi que Jean-Jacques Vandenbroucke en retrait de la vie politique locale depuis le refus de Gilbert Deleu de lui passer le témoin à mi-mandat. 


Majorité et minorité étaient donc a égalité. 10 élus de chaque côté. La minorité n’a toutefois pas fait d’obstruction, même si le groupe socialiste a demandé une levée de séance au moment de voter le point relatif au financement d’un hall-relais dans le futur zoning industriel.

La ville doit se porter garante pour l’IEG d’un emprunt s’élevant à 1.750.000 euros auprès de Belfius Banque. “Les chiffres présentés lors de cette séance et les chiffres présentés dans le rapport annuel d’IEG ne sont pas les mêmes, c’est assez étrange ”, s’est inquiété le conseiller socialiste David Kyriakidis.
“Le montage financier n’est vraiment pas clair. Vous nous indiquez une subsidiation de ce projet à 80% mais si on regarde les chiffres dans le rapport annuel d’IEG, il n’y a que 60% de subsides, c’est assez étrange, 1.750.000 le point de l’ordre du jour et  le rapport de l’IEG indique 1.250.000, pourquoi une différence de 500.000 euros”.
Le bourgmestre, Gilbert Deleu, et le secrétaire communal ont eu des difficultés à apporter des précisions sur ce financement. À leur retour, les socialistes et écologistes avaient décidé de voter contre, une décision suivie par les réformateurs. “10 votes pour, 10 votes contre, le point est rejeté ”, a précisé le secrétaire communal.
“Des précisions sur ce montage financier seront demandées à l’intercommunale IEG ”, a ajouté le bourgmestre Deleu. Une décision qui ne semblait pas ravir le maïeur de Comines. À partir de janvier, les membres du groupe Action devront éviter les absences. Avec seulement un siège d’avance sur la minorité, cette dernière risquerait de bloquer de nombreuses décisions et même de pouvoir mettre la majorité en minorité s’il y a plus de deux absents. Durant les six prochaines années, l’ambiance au sein du conseil communal Cominois risque bien d’être tendue.

Un article de Frédéric Portante dans le Nord Eclair de ce samedi.

11:16 Publié dans Comines-Warneton, Politique | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |