03/09/2012

Comines : On refuse l'accès au transport scolaire à un enfant de 5 ans !

bus.jpgVoici quelques semaines, une famille cominoise contactait David Kyriakidis pour une sordide affaire de transport scolaire. 

En effet, un enfant de 5 ans se voit refuser l'accès au transport scolaire pour cette année 2012-2013 alors que sa grande sœur qui va à la même école est autorisée à monter dans le bus.

Lundi vers 7h00, nous nous sommes rendus sur place pour constater que malgré l'appel lancé  aux blogueurs, les TEC refusent toujours de laisser ce petit garçon emprunter le bus.

Le motif est la distance qui sépare la maison de l'école qui est de moins d'un km selon les TEC.

La maman, Magdalena Delbecque, mère de trois enfants et atteinte de la maladie de Reidel et ne peut conduire ses enfants elle-même à l'école.

Elle a donc écrit au responsable des services en lui expliquant sa maladie, certificat médical à l'appui. Après examen de la situation, le responsable a confirmé le refus de laisser l'enfant monter dans ce bus.

Elle a donc décidé d'appeler cette personne et la réponse fut brève et sèche :" Tout le monde peut se procurer un certificat médical et dire qu'il est malade" et d'ajouter "Votre enfant peut se rendre à pied à l'école, il y a des passages pour piétons sur tout le trajet".


Imaginez-vous donc la stupeur, cette maman devrait donc laisser un enfant de 5 ans se rendre seul à l'école en passant par le centre ville.

Qui oserait laisser son enfant de 5 ans se rendre à pieds à l'école alors que nous approchons de l'hiver ?

La directrice de école en question a tenté d'intervenir mais rien n'y fait. Nous insistons sur le fait que l'école n'est en aucun cas responsable de cette situation. Elle ne fait qu'appliquer les consignes des TEC et cette règle s'applique à toute la Wallonie.

Et ce matin, conformément à cette règle stupide, le chauffeur et l'accompagnatrice avaient le cœur lourd en devant refuser l'accès au bus pour Donovan qui a fondu en larme comme toutes les personnes présentes. Cet enfant était particulièrement content d'aller à l'école ce matin et de pouvoir jouer avec ses camarades de classe, ce qu'il ne pourra pas faire pour le moment !

Depuis lors nous avons appris que la directrice et le chauffeur tentaient de trouver une solution pour que ce jeune garçon puisse se rendre à l'école comme tous les enfants de son âge.

David Kyriakidis a décidé de transmettre le dossier à l'un de ses collègues ministres pour tenter de faire évoluer cette règle débile instaurée par les TEC.

A l'heure où l'on parle de sécurité, de pédophilie, d'enlèvement d'enfants, le TEC va à l'encontre de toutes les mesures prises par les écoles et l'Etat pour assurer une sécurité maximales pour nos enfants.

A chaque mètre parcouru il peut arriver n'importe quoi à ce jeune garçon.

Les TEC devraient revoir leur législation car nous aimerions que l'on nous explique comment une mère à mobilité réduite et habitant seule puisse conduire un enfant à l'école alors qu'elle ne sait même pas se déplacer elle-même ?

Doit-elle donner la responsabilité à sa fille de 9 ans d'avoir la garde de cet enfant ou punir sa fille de ne plus prendre le bus pour accompagner son frère ?

David Kyriakidis s'insurge : "Ici nous parlons d'une personne malade dans notre entité, mais cette règle s'applique partout en Wallonie et pas seulement pour des personnes malades ou à mobilité réduites ! Prenons l'exemple de personnes qui travaillent et dont les enfants attendaient sagement à leur domicile que le bus passe les prendre. Quelle conscience auront-ils de devoir laisser leurs enfants en bas âge aller seuls à l'école ? Imaginez-vous l'atrocité de la chose !"

Voilà bien des questions auxquelles nous aimerions avoir une réponse !

Franck Clarion

13:21 Publié dans Comines-Warneton | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |