24/08/2012

Décès de Guy SPITAELS, André BERTOUILLE (MR) se souvient…

guy spitaels.jpgDepuis l’annonce du décès de Monsieur Guy Spitaels, le monde politique ne tarie pas d’éloges le concernant.

Et Monsieur André Bertouille, Ancien Député, Ancien Sénateur et Ancien Ministre ne déroge pas à la règle.

Nous recevons aujourd’hui une « lettre » de Monsieur Bertouille pour son collègue, son ami.

Cette lettre est surtout composée de souvenirs et de remerciements. Le texte rend hommage au grand homme politique qu’était Guy Spitaels.

En voici le contenu :


« C’est en voiture, mardi soir, que mon épouse et moi avons appris, avec tristesse, le décès de Guy Spitaels. Que de souvenirs pour mon épouse et moi. 

Je connaissais Guy Spitaels depuis plus de 40 ans. Avant de devenir parlementaires, nous nous sommes connus comme collaborateurs de cabinets ministériels. Socialiste, il était chez Edmond Leburton, libéral, j’étais chez Louis Olivier. Déjà nous préparions, pour nos Ministres, les réformes de l’Etat : la régionalisation, la fusion des communes. Ensemble, nous les avons mises en œuvre. 

En 1974, nous sommes entrés, ensemble, au Sénat. Il avait été élu Sénateur provincial (PS). J’avais été coopté par les Sénateurs libéraux. 

Mon épouse me rappela alors qu’elle connaissait Anne-Marie Evrard, l’épouse de Guy. Ensemble, elles avaient été « Guide » chez les scouts de Flobecq-Lessines. Elles avaient, en 1947, séjourné ensemble en Angleterre, pour apprendre l’anglais, près de Cardiff. 

Notre collaboration commença comme Sénateur.

Je me souviens qu’ensemble nous avons obtenu, à l’Hôtel de Ville de Tournai, la décision du Ministre des Travaux publics Jean Defraigne, en 1976, de construire l’autoroute Tournai-Bruxelles. 

Je me souviens qu’en 1975, alors que j’étais Vice-président du PLP, j’ai négocié la fusion des communes du Hainaut occidental chez le Ministre de l’Intérieur Joseph Michel avec lui. Et ce fut la fusion pour Ath aussi. Les élections d’octobre 1976 laissent chez moi un mauvais souvenir. Jean Picron, mon collègue et ami libéral, devait être Bourgmestre d’Ath. Chacun sait ce qui arriva. 

En 1977, nous avons dû conquérir un mandat parlementaire élu direct. Il n’y aura jamais de compétition entre nous. Pour les arrondissements de Tournai-Ath-Mouscron-Comines, Guy conduira la liste du Sénat (3 Sénateurs). J’ai conduit la liste de la Chambre des représentants (7 Députés). 

Jamais, de 1977 à 1995, il n’y eut de combat entre nous. Nous défendions nos valeurs respectives et surtout le Hainaut occidental, toujours avec responsabilité. Ce fut parfois difficile (exemple : l’école flamande de Comines où nos effigies furent brûlées, ensemble, sur le Place de Comines). 

Je me souviens de notre entrée, ensemble, dans le gouvernement Martens III. Le Hainaut occidental avait 2 Ministres. C’était l’époque de Jean Gol. C’était le 19 mai 1980. Le gouvernement chuta en octobre 1980. Nos carrières ministérielles, ensemble, prirent fin. Les Libéraux revinrent au gouvernement en 1981 et je n’ai jamais retrouvé Guy dans un gouvernement, le PS étant dans l’opposition au fédéral jusqu’en 1988. 

Mais nos contacts continuèrent : chaque mois, que ce soit à l’Education nationale ou à la Communauté française, je recevais Guy et notre complicité était efficace pour le Hainaut occidental, dans l’amitié. 

Et ce fut ainsi jusqu’à mon départ volontaire du Parlement en 1995. 

Depuis, nous nous sommes revus de temps en temps. 

Notre meilleur souvenir fut le voyage d’étude organisé par PRO LEGE, l’association des anciens parlementaires, en Grèce, en 2004. 

Nos épouses se sont retrouvées. Nous aussi. Pendant deux semaines, ce fut très agréable et constructif. 

x x x 

Le jour des funérailles de Guy, nous serons en pensées avec sa famille, ses amis et surtout avec Anne-Marie, à qui nous adressons nos sincères condoléances. 

Guy est allé rejoindre dans l’au-delà, celle et ceux qui furent, pendant tant d’années, nos collègues parlementaires du Hainaut occidental : Georgette Brenez, Jean Dulac, Jean Delhaye, Henri Castel, Raoul Vanspitael, Roger Delcroix pour le PS, Robert Devos, Georges Seneca pour le PSC, et aussi les Libéraux Pierre Descamps, René Lefebvre, Jean Picron, Alphonse Ferret, le Ministre Arnaud Declety. 

Tous, ils ont œuvré, avec toi, avec nous, pour le Hainaut occidental. Merci Guy.           

André Bertouille »     

Photo : lesoir.be    

Nous publierons chaque réaction officielle si nous les recevons.                                    

05:03 Publié dans Politique | Lien permanent | |  Facebook | | |  Imprimer | |